#13 La rue Crébillon marche au pas

La célèbre rue nantaise qui relie la Place Royale et  la Place Graslin est devenue quasi piétonne depuis un an. Qu’en pensent les enseignes du quartier ?

 Un centre ville plus vert ? C’est ce que promet la ville de Nantes aux habitants de l’hyper centre en leur offrant un cadre de vie toujours plus préservé des voitures. La municipalité vient en effet de modifier la circulation dans le cœur de ville. Seuls quelques véhicules autorisés (livreurs, ouvriers, taxis) peuvent désormais emprunter les rues semi-piétonnes du quartier reliant la place Royale à la place Graslin. Des évolutions diversement appréciées des commerçants et riverains de rue Crébillon. Cette action arbore une idée écologique en lien avec la communication réalisée pour « Nantes Capitale Verte 2013 ».

« La clientèle reste constante, les clients ne se plaignent de rien », constate un employé de l’Hôtel de France (3 étoiles). Selon lui, la rue est devenue bien plus agréable, favorise le passage et assure une certaine sécurité pour les familles avec leurs enfants. Un avis partagé par la bijouterie Mauboussin et le salon de thé « Debotté ».

 Réserves des commerçants

 Ces deux commerçants sont néanmoins bien moins séduits par la nomination de Nantes comme « Capitale Verte 2013 » par la Commission Européenne. « Les actions faites dans le centre ville ne sont pas suffisamment écologiques, elles contribuent à renforcer le sentiment de Capitale Verte, mais c’est seulement de la communication ! » critique une employée de la bijouterie.

 Même mécontentement du côté du salon de thé « Debotté » qui évoque sa perte de clientèle. Et pour cause, le manque d’accès au magasin implique une baisse des commandes : les gens ne pourraient plus venir chercher leurs pâtisseries (pièce montée notamment) et les personnes âgées éprouveraient une appréhension à se déplacer.

 Clientèle aisée

La bijouterie Mauboussin ajoute qu’elle répond à une clientèle relativement aisée qui privilégie davantage les trajets en voitures que les transports en communs. D’ailleurs, Mauboussin ne constate aucune hausse depuis 2011 sur son chiffre d’affaire. Autre grief de l’employée de la bijouterie : les magasins restent éclairés la nuit et les vieux immeubles doivent augmenter le chauffage l’hiver car l’isolation reste mauvaise.  Pas de quoi redorer le blason vert du centre ville.

Reste quelques avancées pour les amateurs de lèche-vitrine : davantage de stations Bicloo dans le centre historique et des rues plus plaisantes à arpenter. Promenons-nous rue Crébillon, le loup ne nous mangera pas !

 Sophie Chatel.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s